L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans nos vies de tous les jours et dans nos entreprises. Quand est-ce qu’une IA gèrera vos projets ? L’IA sera-t-elle le chef de projet idéal ? L’IA augmentera-t-elle votre rentabilité ?

 

Pourquoi intégrer l’IA en gestion de projet ? – Quels sont les enjeux ?

Pour avancer sur le chemin de l’inconnu dans le but de préparer le futur, l’IA deviendra demain le compagnon du chef de projet, en voici les deux raisons :
D’un point de vue opérationnel : L’intelligence artificielle réalisera les tâches répétitives et à faible valeur ajoutée, ce qui permettra au chef de projet de se concentrer sur le management de ses équipes. De fait, les rôles de l’IA pourraient être de s’occuper de la maitrise des plannings et de leurs réajustements, de relancer les acteurs, de coordonner les tâches, de produire des reportings…
D’un point de vue prédictif : Le Deep Learning permettra à la machine de se nourrir des exemples de l’entreprise, dans le but de créer des hypothèses d’actions et de résultats. In fine cela permettra de déterminer le chemin idéal afin de réussir à coup sûr un projet. Prenons comme exemple à ce sujet, l’intelligence artificielle AlphaGo®. Imaginez, que toutes les données des projets passés constituent une énorme base de données dans laquelle l’IA pourra aller piocher, afin de proposer des modèles de projet ‘ultra-adaptés’ au résultat souhaité.

Alors quelle place pour le chef de projet ? Il va devoir développer des ‘soft-skills’ afin de se replacer au centre de l’équipe. Il sera le garant d’une cohésion sans faille, plutôt que de la planification, comme il peut l’être aujourd’hui.

La résultante : On augmentera la probabilité de réussite des projets. On économisera sur tous les gaspillages actuels, grâce à la justesse de la planification. Rappelons que pour l’instant dans le monde, 80% des projets, sont des échecs aux vues des objectifs initialement fixés.

 

Où ? – Quels secteurs d’activité sont concernés ? Quels projets sont concernés ?

Toutes les entreprises, de tous les secteurs, sont concernées. Tous les projets sont également concernés.

Une exception est portée sur les projets de type innovation. Effectivement en fonction du degré d’innovation, nous n’avons pas besoin de chemin idéal puisque le but est justement de découvrir de nouveaux chemins pour arriver à de nouveaux résultats. (Et c’est un des points qui nous différencie de l’IA, notre capacité à avancer malgré une non-connaissance des évènements et paramètres à venir – la découverte en somme).

 

Quand ? – Quelle date d’intégration de l’IA avant la chute ?

ASAP ! Les entreprises doivent réaliser leurs transformations rapidement. En tout cas, les concurrents le feront rapidement. S’ils réussissent tous leurs projets et plus vite alors ils prendront une avance considérable tant au niveau des innovations produits/services proposées, qu’au niveau de la réduction des coûts de production et autres gaspillages.

L’arrivée de l’IA dans les projets engendrera une course à l’optimisation des innovations, des processus, des coûts liés. Cette course cruciale désignera les grands gagnants et les autres…

 

 

Comment intégrer l’IA dans la gestion de projet ? – Par la gestion de projet

Il faut investir dans des logiciels de gestion de projets intégrant l’IA. Un projet est en cours, le projet « ALFRED », initié en 2016 par ACROME (spécialistes en gestion de projets nouvelle génération). L’objectif est d’élaborer une intelligence capable d’exploiter toutes les données de l’entreprise et de son environnement afin de créer les hypothèses de planification ayant le plus haut coefficient de réussite.

Mais il ne suffira pas d’acheter un logiciel. Pour intégrer l’IA, il faut boucler la boucle.

Il faudra mener de grands projets de transformations afin de réformer les processus existants et créer de nouveaux processus pour donner des points de repère à l’IA et valoriser ‘les soft skills’. Il faudra également mener des projets pour renforcer les bases de données et leurs interactivités entre tous les logiciels de l’entreprise, un vrai projet ‘d’architecture de la donnée’. Enfin il faudra mener des projets de sensibilisation, de formation des collaborateurs.

Pour conclure, intégrer l’intelligence artificielle dans les projets va rapidement devenir un atout indispensable pour la compétitivité de toutes les entreprises. Il faudra utiliser les bons leviers afin de l’intégrer intelligemment.

 

Article rédigé par Maxime Bérard – Président ACROME S.A.S